Les magistrats haïtiens maintiennent leur grève – JUNO7

0 3


Les magistrats haïtiens maintiennent leur grève et critiquent l’insouciance des autorités concernées

Depuis près de deux mois le système judiciaire haïtien est affecté par une grève générale qui le paralyse presque complètement. Cette grève a été initiée au lendemain des événements survenus à Petit-Bois par les associations de magistrats dont l’Association Nationale des Magistrats Haïtiens (ANAMAH), l’Association Professionnelle des Magistrats (APM), le Réseau National des Magistrats Haïtiens (RENAMAH) et l’Association des Juges de Paix Haïtiens (AJUPHA).

Selon les Directoires des associations de magistrats signataires, les autorités du pouvoir exécutif demeurent insensibles et totalement irresponsables en refusant de trouver une resolution à la crise provoquée par cette grève générant comme corollaire une hausse exponentielle de surpopulation carcérale.

Les constructions susmentionnées sont parvenues à cette conclusion après avoir adressé plusieurs correspondances tant à la Cour de Cassation, principale concernée, qu’au Protecteur du Citoyen, en vue de trouver une sortie de crise avec science. Toutefois, elles disent reconnaître les démarches de Me Renan Hedouville, Protecteur Citoyen qui s’est revêtu de sa stature d’homme d’Etat en tentant des pourparlers en vue de juguler la crise, soulignant que la Cour de Cassation n’a toujours pas répondu aux deux correspondances à elle adressées par les principaux responsables des Associations de Magistrats.

Advertisement. Scroll to proceed studying.

Dans une notice datée du 8 avril 2021, l’Association Nationale des Magistrats Haïtiens (ANAMAH), l’Association Professionnelle des Magistrats (APM), le Réseau National des Magistrats Haïtiens (RENAMAH) et l’Association des Juges de Paix Haïtiens (AJUPHA) se disent obligées de maintenir la grève jusqu’à nouvel ordre.

Par conséquent, elles exhortent particulièrement tous les Juges de Paix des dix huit juridictions du pays au respect scrupuleux de la grève précisant qu’elles restent ouvertes au dialogue pour une sortie de crise rapide au revenue des justiciables, des avocats en particulier, de la inhabitants en général.

Le retrait des arrêtés; l’un mettant à la retraite trois magistrats de la Cour de Cassation et l’autre, nommant irrégulièrement trois nouveaux magistrats à cette même Cour et la réintegration du Greffier Christophe LESPERANCE mis en disponibilité sans solde en violation de la loi sont les principales revendications des magistrats grévistes.

En savoir plus:

Haïti: L’essentiel de l’actualité du jeudi 8 avril 2021

Advertisement. Scroll to proceed studying.



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More