“Les Tuche 4” ne sortira pas à Noël mais le 3 février 2021

0 4


Les Tuches 4

Initialement prévue le 16 décembre au cinéma, la sortie du film “Les Tuche 4” est repoussée au 3 février 2021

CINÉMA – Des frites, des frites, des frites… mais pas à Noël. Le 4e volet des aventures de la famille Tuche devait sortir au cinéma le 16 décembre. Mais Pathé a finalement décidé d’en décaler la sortie au 3 février 2021, comme le rapportent nos confrères d’Allociné.

Portée par Jean-Paul Rouve et Isabelle Nanty, la comédie d’Olivier Barroux faisait pourtant partie des plus gros films attendus en cette fin d’année, marquée par plusieurs mois de fermeture des salles en France et de nombreux reports. Alors les professionnels du cinéma espéraient pouvoir compter sur ce succès populaire pour la réouverture des salles mi-décembre après ce deuxième confinement.

“L’avancée de ‘Wonder Woman 1984’ au 16 décembre, l’incertitude qui règne autour de la réouverture des cinémas et l’impossibilité de maintenir les séances en soirée en cas de nouveau couvre-feu ont contraint le distributeur à reporter la sortie”, précise Allociné. Pour rappel, les précédents volets des “Tuche”, sortis en 2011, 2016 et 2018, ont à chaque fois été des succès au box-office, avec jusqu’à 5,6 millions d’entrées en salles pour “Les Tuche 3” où Jeff Tuche fait son entrée à l’Élysée.

Rouvrir les cinémas le soir

Alors qu’Emmanuel Macron doit prendre la parole ce mardi 24 novembre pour annoncer une adaptation des règles du confinement, les salles de cinéma espèrent obtenir l’autorisation de rouvrir en décembre comme d’autres commerces “non essentiels”. Mais surtout de pouvoir organiser au moins une séance le soir si un couvre-feu était décrété, a indiqué ce vendredi 20 novembre le responsable de leur fédération à l’AFP.

Des discussions sont en cours, notamment avec le Centre national de la cinématographie et de l’image animée (CNC) ainsi qu’avec le ministère de la Culture, a précisé Marc-Olivier Sebbag, le délégué général de la Fédération nationale des cinémas français (FNCF).

“Le mois de décembre est un mois d’activité majeur pour le cinéma, comme le théâtre”, a-t-il souligné. “On pense que les Français en ont besoin, d’autant que ce sera l’une des seules activités de divertissement disponibles”.

“Mais si on ne peut pas faire de séance le soir, au moins autour de 20H00, on ne pourra pas rouvrir”, a-t-il souligné. Les séances du soir représentent la moitié de l’activité des cinémas, qui ne peuvent espérer être rentables sinon.

“Il faut des conditions d’activité praticables: soit un couvre-feu autour de 22H00, soit pas de couvre-feu, soit une attestation permettant d’assister à la séance du soir” et de rentrer chez soi, a-t-il ajouté.

Les cinémas avaient espéré une mesure similaire, en vain, avant le reconfinement. Les salles soulignent en tout cas que le protocole sanitaire a été “très bien appliqué” entre les deux confinements, “par les spectateurs et les exploitants”. Le masque était obligatoire et un siège sur deux laissé libre.

Elles s’estiment prêtes à redémarrer pour décembre, avec la reprise des films dont l’exploitation a été brutalement interrompue avec le confinement et qui avait pour certains faits de très bons démarrages, comme par exemple “Adieu les cons” d’Albert Dupontel.

S’ils seront privés des populaires “Tuche”, ils pourront tout de même compter sur plusieurs nouveautés, dont un blockbuster américain, “Wonder Woman 1984″, maintenu par Warner Bros pour le 16 décembre.

À voir également sur Le HuffPost: Salles ou streaming, le cinéma du “monde d’après” sera-t-il vraiment différent?



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More