Lieux de culte: Castex annonce une jauge de 30 personnes le 28 novembre

0 9


JEAN-FRANCOIS MONIER via Getty Images

À partir de ce samedi 28 novembre, il sera à nouveau possible pour les lieux de culte d’accueillir du public pour les offices, mais dans la stricte limite de 30 fidèles (photo prise à Illiers-Combray, dans l’Eure-et-Loir, le 15 novembre dernier). 

DÉCONFINEMENT – Ce samedi marquera la réouverture des lieux de culte pour leurs fidèles, mais elle ne sera que progressive. Dans un premier temps en tout cas. Voici ce qu’a annoncé ce jeudi 26 novembre Jean Castex, qui donnait une allocution en compagnie de plusieurs de ses ministres, dans le but de préciser les déclarations d’Emmanuel Macron deux jours plus tôt. 

En effet, alors que la communauté catholique notamment se mobilise depuis le début du second confinement pour obtenir le droit de retourner à l’église, le Premier ministre a tenu à rappeler que les lieux de culte “ont été en France comme ailleurs” des lieux de contamination importants. Et qu’ils le demeurent alors que le coronavirus circule encore en France. 

Néanmoins, à l’image d’autres lieux recevant du public, les édifices religieux vont pouvoir rouvrir leurs portes à partir de ce samedi 28 novembre pour des offices, dans un premier temps avec une jauge limitée à 30 personnes. “Dans le respect des règles sanitaires”, a bien évidemment précisé le chef du gouvernement. 

Jean Castex a immédiatement précisé que “cette jauge (de trente personnes) évoluera progressivement en fonction de la situation sanitaire et de l’échéance du 15 décembre”, prochaine étape du deuxième plan de déconfinement mis en branle par l’exécutif. Comme pour d’autres lieux, tels que les commerces, le Premier ministre a ajouté que la future jauge pour être établie “en fonction de la capacité globale d’accueil du lieu”.

Concernant ces prochains aménagements du dispositif sanitaire dans les lieux de culte, il a terminé sa prise de parole en assurant que “les discussions se poursuivaient avec les autorités religieuses”.  

À voir également sur le HuffPost: Une messe devant Saint-Sulpice à Paris malgré le confinement



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More