Ligue des champions : où voir Leipzig-PSG et cinq questions autour du match

0 8

Support Black Owned Businesses & Buy Black with FindAfro

[ad_1]

DÉCRYPTAGE – Tout ce qu’il faut savoir avant le match qui oppose ce mercredi, à la Red Bull Arena, le Paris Saint-Germain et le RB Leipzig.

Où voir Leipzig-PSG ?
Cette rencontre de la quatrième journée de phase de poules de Ligue des champions sera diffusée en direct par Canal+ et RMC Sport 1. Vous pourrez également la suivre en direct commenté sur notre site.

À découvrir

Quels absents dans les rangs parisiens ?
Le PSG devra composer sans Lionel Messi à Leipzig. Remplacé à la mi-temps lors du succès face à Lille (2-1), vendredi, lors de la 12e journée de Ligue 1, le sextuple Ballon d’or argentin de 34 ans souffre d’une «gêne aux ischio-jambiers à gauche et une douleur au genou des suites d’une contusion». Il rejoint donc à l’infirmerie Marco Verratti (hanche), Leo Paredes (cuisse) et bien sûr Sergio Ramos, lequel «continue son entraînement individuel sur le terrain et retrouvera le groupe dans les prochains jours», assure-t-on.

Forfait vendredi en raison d’une «infection ORL», Kylian Mbappé, lui, est de retour aux affaires, comme Achraf Hakimi, suspendu contre Lille, et Angel Di Maria, qui a fini de purger une suspension de trois matches en coupe d’Europe. L’international argentin, doublement décisif face au Losc, fera donc ses grands débuts en Ligue des champions cette saison à la Red Bull Arena, là où il avait converti un penalty avant… d’en manquer un autre l’année passée, lors de la défaite face au RasenBallsport (2-1). À noter que les Allemands, eux, sont quasiment au complet pour affronter le club de la capitale.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs



Quels enjeux pour les deux équipes ?
Leader au classement du groupe A, Paris (7 pts) ne peut mathématiquement pas être officiellement qualifié pour les 8es de finale ce mercredi soir. Et ce, même en cas de victoire en Allemagne, combinée à un revers du troisième, Bruges (4 pts), en déplacement sur le terrain de Manchester City (6 pts), deuxième. En cas de nul ou de défaite, les Citizens pourraient virer en tête avant le choc entre les deux équipes, le 24 novembre, à l’Etihad Stadium (le programme de la cinquième journée ici). Une chose est sûre : en cas de revers, Leipzig (0 pt) serait officiellement hors course pour les 8es de finale de C1. À la vie, à la mort. En cas de succès de City sur Bruges, un nul serait également éliminatoire pour Christopher Nkunku et compagnie, qui ne sont même pas certains de passer en gagnant leurs trois prochains matches, après avoir perdu les trois premiers.

Quel arbitre au sifflet ?
Les instances ont désigné le dénommé Andreas Ekberg pour officier ce mercredi soir, à Leipzig. Un jeune arbitre suédois de 36 ans, qui n’a qu’une expérience limitée sur la scène européenne et notamment en Ligue des champions. Cinq matches en C1 à son actif jusqu’ici, aucun cette saison. Il a néanmoins déjà croisé la route du PSG. C’était l’année passée, à Istanbul, lors de la victoire 2-0 contre Basaksehir. Quatre jaunes avaient été distribués. À noter que M. Ekberg, qui a arbitré un match à l’Euro 2020, a fait ses débuts en C1 en 2018.

4-3-3, 4-2-3-1, 3-4-3… Quel système pour le PSG ?
Comme face à Leipzig (3-2), le PSG s’en est sorti sur le fil en passant à trois derrière face à Lille (2-1), vendredi. «C’était mieux en seconde période, même quand on était encore à quatre», a corrigé Marquinhos, avant de reconnaître «qu’avec les changements, c’était encore mieux.» Le 3-4-3 représente-t-il la solution idoine pour ces Parisiens qui se cherchent encore ? «C’est toujours une possibilité», a simplement indiqué Mauricio Pochettino vendredi, soulignant mardi que cette question n’est pas forcément prioritaire. «Le système, ce n’est un point de départ», a-t-il assuré. Ce schéma présente en tout cas l’avantage de mettre dans les meilleures dispositions les latéraux que son Hakimi et Nuno Mendes et de limiter les déséquilibres, notamment sur les côtés. D’ailleurs, Paris avait énormément souffert sur les ailes à l’aller contre Leipzig. Problème ? Cela contraint «Poche» à se passer de l’un de ses «quatre fantastiques» devant. Politiquement, pas simple à gérer… Ce mercredi, ce ne sera toutefois pas un sujet avec le forfait de Messi. L’occasion rêvée de tester le 3-4-3 dès le coup d’envoi, même si Pochettino est friand du 4-2-3-1 et qu’il avait utilisé le 4-3-3 lors du probant succès face à City (2-0) ?

Que s’est-il passé depuis le match aller à Paris ?
Décevants depuis le début de la saison, les hommes de Jesse Marsch ont remporté deux de leurs trois matches après leur visite à Paris, face à la modeste lanterne rouge de Greuther Fürth (4-1) en Bundesliga et contre le club de quatrième division de Babelsberg en Coupe d’Allemagne (1-0). Le tout avant de prendre un point à Francfort (1-1) en championnat. «Nous ne sommes pas une équipe prête à jouer le titre», a asséné le successeur de Julian Nagelsmann après ce nouveau faux pas. Leipzig occupe en effet la huitième place au classement, loin du leader, le Bayern… de Nagelsmann (24 points contre 15). Brillant au Parc des Princes, Christopher Nkunku n’a plus marqué depuis quatre matches. Coup d’arrêt pour l’ancien Parisien, auteur de neuf buts en 11 matches pour débuter la saison.

Dans le même temps, le PSG n’a joué que deux matches, un nul à Marseille lors du Classique (0-0) et un succès à l’arraché contre Lille (2-1), champion de France sortant. Deux affiches relevées au terme desquelles on n’est pas plus avancé en termes de jeu. Leonardo, lui, a vivement critiqué… les critiques qui s’abattent sur un Paris Saint-Germain leader en Ligue 1 comme en Ligue des champions et brillant dans les résultats. Un peu moins dans le contenu… «On ne joue pas bien, mais on cherche», a convenu le directeur sportif parisien.

[ad_2]

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More