L’interdiction des pailles ne résoudra pas le problème du plastique, mais elle pourrait accélérer la prise de conscience des consommateurs

0 6

Depuis le 1er janvier 2021, pour réduire nos déchets plastiques, de nombreux objets en plastique à utilization distinctive ont été bannis de notre quotidien, comme les couverts, les touillettes, les paillettes, les boîtes en polystyrène expansé ou encore les pailles. Un délai de six mois a été accordé pour écouler les shares, à situation que les produits aient été fabriqués avant le 1er janvier 2021.

L’interdiction des pailles est également entrée en vigueur aux États-Unis, et plus précisément à Seattle.

Le groupe à l’origine de l’interdiction des pailles s’appelle Lonely Whale et estime qu’une fois que les gens réaliseront combien il est facile de se passer des pailles, cela les motivera à se passer d’autres objets en plastique à usage unique.

La directrice générale de Lonely Whale, Dune Ives, a déclaré :

«Notre campagne ne concerne pas vraiment les pailles. Il s’agit de souligner à quel level les plastiques à utilization distinctive sont répandus dans nos vies, de mettre en place un miroir pour nous responsabiliser. »

Mais avant tout, ce qui doit réellement changer, ce sont nos habitudes alimentaires qui sont responsables de ce gaspillage excessif. Par exemple, lorsque vous achetez votre repas à l’extérieur, celui-ci est emballé afin d’être propre et sans hazard pour la consommation, mais si vous le préparez chez vous et le mangez dans une assiette, vous éliminez l’emballage.

Dans de nombreux pays, manger sur le pouce est très mal vu. Au Japon par exemple, c’est considéré comme un manque d’éducation et de savoir-vivre. En Italie, l’heure du repas est sacrée et tout le monde prend le temps de manger. La ville de Florence a même interdit aux gens de manger dans la rue.

Changer nos habitudes alimentaires présente des avantages qui l’emportent largement sur la réduction des déchets. Prendre le temps de manger sainement et de manière conscience est propice à une meilleure santé (moins de prise de poids, une meilleure digestion, des repas cuisinés à la maison plus sains), un état psychological plus calme, du temps passé ensemble en famille et de l’argent économisé, sans parler des rues et des voitures plus propres et moins de déchets superflus chaque semaine.

interdiction des paillesinterdiction des pailles
Crédits photographs: Unsplash

C’est idéaliste, oui, mais pas not possible. De nombreuses cultures continuent de manger un vrai repas parce qu’elles savent à quel level c’est necessary. Nous pouvons y arriver en changeant certaines de nos habitudes, comme intégrer le temps de delicacies dans notre week-end ou la routine quotidienne, en préparant nos déjeuners à la maison et en nous efforçant de manger loin de notre bureau.

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More