L’ULCC prend ses distances avec Joseph Félix Badio recherché par la PNH – JUNO7

0 61

[ad_1]

L’ULCC prend ses distances avec Joseph Félix Badio recherché par la PNH dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du président.

La Direction Générale de l’Unité de Lutte contre la Corruption (ULCC), dans une note de presse, en réaction à l’avis de recherche émis par l’institution policière à l’encontre du nommé Joseph Félix Badio indiqué qu’il est un ancien employé de l’institution.

“Coupant court aux rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, la Direction générale de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) s’empresse d’aviser le public en général et la presse en particulier que Monsieur Joseph Félix Badio qui avait intégré l’Institution le 11 mars 2013 ne fait plus partie de son personnel depuis le 17 mai 2021”, peut-on lire dans cette note.

Selon l’ULCC, il a été licencié conformément aux dispositions de l’article 198 du décret du 17 mai 2005 portant révision du statut général de la fonction publique en raison de manquements graves aux règles déontologiques auxquelles sont astreints les employés de l’ULCC.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Par ailleurs, l’institution étatique a affirmé qu’une plainte a été adressée au Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port – au – Prince, en date du 20 mai 2021 contre Joseph Felix Badio.

L'ULCC prend ses distances avec Joseph Félix Badio recherché par la PNH

En savoir plus:

Les États-Unis appellent à un consensus entre les dirigeants politiques en vue de l’organisation des élections

Advertisement. Scroll to continue reading.

[ad_2]

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More