Mineures enceintes, viols, orgies, les cas d’exploitation sexuelle en hausse dans la Grand’Anse

0 12


Trois écolières mineures sont tombées enceintes d’un adulte. 41 élèves âgées entre 14 et 17 ans d’une même école sont enceintes durant le confinement. D’autres élèves sont abusées sexuellement par des directeurs d’écoles et professeurs. Orgies, viols, cas d’abus et d’exploitations sexuels sont recensés presqu’au quotidien dans le département de la Grand’Anse d’Haïti.

Grand’Anse, le 14 octobre 2020._ L’Initiative Départementale contre la Traite et le Trafic des Enfants (IDETTE) tire la sonnette d’alarme. Les cas d’abus et d’exploitations sexuels sont courants dans la départementale de la Grand’Anse d’Haïti. L’IDETTE, , révèle que « 41 adolescentes âgées de 14 à 17 ans de l’école La Prophétie de Beaumont sont tombées enceintes au cours de l’année scolaire 2019-2020 ». Une information confirmée par le Directeur de cet établissement, corrobore l’IDETTE dirigée par Gérald Guillaume.

Credit: Logo IDETTE

Ce dernier, à travers le Groupe de Travail de Protection de l’Enfance Grand’Anse (GTPE/GA) a souligné ces faits à l’intention du Commissaire du Gouvernement a.i. près du Tribunal de Première Instance de Jérémie, Me. André Marie Pyram denonce.

Dans cette correspondance datée du 12 octobre 2020, dont copie est parvenue à la rédaction de Vant Bèf Info (VBI), cette structure regrette que des cas de violences, d’abus et d’exploitations sexuels rapportés sont en nette augmentation dans le département de la Grand’Anse depuis la pandémie de COVID-19.

Le Groupe de Travail de Protection de l’Enfance Grand’Anse (GTPE/GA) relate par ailleurs le développement (timide) des activités d’orgies sexuelles, communément appelées « Krèy » dans ledit département.

Les prédateurs asexuels jouissent de l’impunité

Par ailleurs, dans un autre document, l’Initiative Départementale contre la Traite et le Trafic des Enfants (IDETTE) de concert avec l’Institut du bien-être social et de recherche (IBERS), s’indigne de l’impunité dont jouissent certains prédateurs sexuels.

Ces deux entités attirent l’attention des autorités sur des cas de grossesses précoces. Elles révèlent qu’il y a environ une soixante d’élèves, des écoles différentes dans la commune de Beaumont, abusées sexuellement et qui sont tombées enceintes. Ces actes sont généralement commis par des hommes majeurs, des professeurs et directeurs d’écoles qui profitent de la vulnérabilité de ces élèves pour les exploiter sexuellement, déplorent l’IDETTE et l’IBERS.

Ces derniers s’indignent par le fait que les présumés agresseurs sexuels et violeurs jouissent de la complicité et de la protection des autorités du pouvoir et des acteurs politiques.

L’IDETTE et l’IBERS relatent un autre cas d’un adulte qui a mis enceinte trois mineures issues de deux établissements scolaires différents.

Face à ces situations d’abus, de violences et d’exploitations sexuels qui rongent le département de la Grand’Anse, l’IDETTE et l’IBERS plaindent en faveur de la collaboration de toutes les couches sociales afin que justice soit rendue aux parents des filles victimes, que ces dernières puissent bénéficier de l’accompagnement des autorités policières et judiciares du pays.

L’IDETTE et l’IBERS exigent le respect des droits et la protection des enfants et qu’une bataille sans merci soit menée dans la Grand’Anse pour combattre ce fléau.

Vant Bèf Info (VBI)



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More