Mohammed VI fait-il chanter Netanyahu ?

0 4

Benyamin Netanyahou et Mohammed VI

Attendu en Israël pour une visite, après que le Maroc et l’Etat hébreu ont récemment normalisé leurs relations, le roi Mohammed VI a conditionné son séjour chez le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, sur fonds de chantage.

Après la première visite officielle d’une délégation israélienne dans le royaume chérifien, alors que de nombreux accords de libre-échange ont été signés, le roi du Maroc aurait accepté l’invitation du premier ministre israélien de se rendre dans l’Etat hébreu. Seulement, le roi du Maroc aurait conditionné cette visite à la reprise des négociations entre les Palestiniens et Israéliens.

En sa qualité de Chef du Comité Al Qods, souligne le journal israélien Maarev, le roi Mohammed VI du Maroc entend reprendre le rôle de médiateur que son pays incarnait lors de la conclusion de l’accord de paix avec l’Égypte et des accords d’Oslo et de Casablanca. Le souverain, dont la visite devra être préparée par le nouvel ambassadeur d’Israël à Rabat, aurait même demandé à rencontrer le Président palestinien, Mahmoud Abbas.

Avec la proposition d’une résolution du conflit israélo-palestinien, le roi Mohammed VI compte ainsi renforcer sa position en anticipant la réaction de la nouvelle administration américaine, qui risque de renoncer à la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur le Sahara. Dans le même temps, le roi restitue la patate chaude reçue de Donald Trump, à savoir accepter la normalisation du Maroc avec Israël en contrepartie de la reconnaissance de la souveraineté du royaume sur le Sahara Occidental.

Par ailleurs, toujours selon la presse israélienne, le roi Mohammed VI aurait fait part de son souhait de venir prier à la mosquée Al aqsa, durant son séjour à Jérusalem, ajoute le journal israélien, soulignant que le Souverain pourrait toutefois en être empêché par le Grand mufti de la mosquée, Cheikh Muhammad Hussein.

À rappeler qu’au mois d’août dernier, le Grand mufti de la mosquée, Cheikh Muhammad Hussein a évoqué une fatwa interdisant l’accès à la mosquée aux citoyens des pays arabes ayant normalisé leurs relations avec Israël. En effet, Marocains et Israéliens ont récemment signé de nombreux accords de libre-échange, lors de la première visite officielle d’une délégation dans le royaume chérifien.

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More