Ni Claude Joseph, ni Ariel Henri, n’a la légitimité pour gouverner, selon Me. Patrick Laurent – Vant Bèf Info

0 8


Au regard de la Constitution, ni le premier ministre a.i Claude Joseph, ni le premier ministre nommé Ariel Henry, ne peut assurer l’intérim après la mort du Président Jovenel Moïse, affirme, ce lundi, Me. Patrick Laurent.

Port-au-Prince, le 13 juillet 2021.- Se référant à la constitution haïtienne, Me. Patrick Laurent affirme que ni Claude Joseph, ni Ariel Henry, n’a la légitimité nécessaire pour gouverner Haïti après l’assassinat du président, Jovenel Moïse. Les deux hommes se seraient livrés une bataille mal engagée pour prendre les rênes du pouvoir.

D’un coté, explique Me Laurent, que suite au meurtre du chef de l’Etat, Claude Joseph ne reste premier ministre par intérim que pour une durée de 30 jours. A terme, il doit remettre le pouvoir.

Alors que de l’autre côté, le Dr Ariel Henry nommé premier ministre avant que le président, Jovenel Moise n’ait été assassiné devrait former un nouveau gouvernement avec l’assentiment du président. Mais, il y a vacance et donc il lui est impossible de procéder ainsi estime l’avocat. Ainsi, plaide-t-il pour le respect de l’esprit de la constitution.

« Haïti est un pays effondré, nous sommes hors de la constitution depuis janvier 2020. Si nous ne pouvons plus nous référer à la lettre, nous devons essayer d’en respecter l’esprit. »

De ce fait explique Me. Laurent, il faut aller vers un compromis. Les partis, la société civile ont leur mot à dire, tout comme le président du sénat, qui reste la plus haute autorité élue encore en poste » rappelle-t-il.

Mais avant toute chose, un accord entre les deux premiers ministres, s’avère nécessaire, insiste Patrick Laurent.

Vant Bèf Info (VBI)



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More