Pass sanitaire: ce qui change à partir de ce mercredi 21 juillet

0 7


SAMEER AL-DOUMY via AFP

Le pass sanitaire est disponible pour ceux qui ont été testés positifs au Covid il y a moins de 6 mois. Image d’illustration.

JAUGE RÉDUITE – C’est la première étape des nouvelles restrictions sanitaires annoncées par Emmanuel Macron le 12 juillet. A partir de ce mercredi 21 juillet, un pass sanitaire anti-Covid devra être présenté dans un certain nombre de lieux accueillant plus de 50 personnes.

Face à “un virus qui contamine à la vitesse de l’éclair”, le Conseil des ministres avait adopté lundi 19 juillet le projet de loi comprenant l’obligation vaccinale des soignants et étendant le pass sanitaire, avec quelques assouplissements sur les amendes et contrôles.

Ce texte a débuté son chemin au Parlement ce mardi 20 juillet, avant une éventuelle adoption en fin de semaine. Mais avant toute chose, le pass sanitaire sera donc déjà étendu à certains lieux dès ce mercredi, comme le confirme un décret publié mardi au Journal officiel

  • Pass sanitaire dans les lieux accueillant plus de 50 personnes

Le pass sanitaire – prouvant la vaccination complète, un test négatif récent ou l’immunisation – sera donc désormais demandé dans les lieux et établissements accueillant plus de 50 personnes pour toutes les personnes âgées de plus de 12 ans. L’obligation du pass sanitaire pour les mineurs de 12 à 17 ans a toutefois été reportée au 30 août, “la vaccination n’ayant été ouverte, pour cette catégorie d’âge, qu’au mois de juin”, précise le gouvernement.

Le pass sanitaire était déjà demandé aux Français pour entrer en discothèque, aller dans des événements de plus de 1000 personnes ou encore voyager à l’étranger.

Sont concernés notamment, les salles de conférences, de spectacles, les cinémas, les chapiteaux, les salles de jeux et de danse, les foires-expositions ou des salons ayant un caractère temporaire, les établissements sportifs couverts ainsi que les musées et bibliothèques.

Les lieux de culte ne sont pas visés par ces nouvelles mesures, sauf en cas de visite ou pour les événements sans caractère cultuel. Les cérémonies religieuses pourront donc bien se tenir sans présentation du pass sanitaire.

En ce qui concerne le seuil de 50 personnes, le décret précise qu’il sera “déterminé en fonction du nombre de personnes dont l’accueil est prévu par l’exploitant de l’établissement ou du lieu ou par l’organisateur de l’événement, en fonction des règles qui leur sont applicables et des limitations prévues”.

  • Levée de l’obligation du port du masque à l’intérieur

Le port du masque ne sera plus obligatoire pour le public dans les lieux où l’entrée est conditionnée au pass sanitaire. C’est ce qu’a indiqué ce mardi 20 juillet le ministre de la Santé, Olivier Véran sur RTL.

Le ministre a justifié cette décision car selon lui, “on est sûr que toutes les personnes qui rentrent sont vaccinées complètement ou ont un test très récent qui est négatif”. Il sera toutefois possible de réinstaurer le port du masque en intérieur si les préfets dans les départements donnent un contrordre en fonction de la situation épidémique”, a-t-il poursuivi.

Certaines entreprises, comme les cinémas MK2, ont d’ores et déjà annoncé qu’elles continueraient d’imposer le masque à l’intérieur.

Toutefois, contrairement au public qui y accède, les salariés qui travaillent dans ces endroits devront garder le masque pour l’instant, a précisé le ministère du Travail.

En août, avec le projet de loi, ce pass doit être étendu aux cafés, restaurants, foires et salons professionnels, ainsi qu’aux avions, trains, cars longs trajets et aux établissements médicaux. Le gouvernement veut également l’appliquer aux grands centres commerciaux, sauf s’ils sont les seuls à proposer des produits de première nécessité dans le territoire.

Le projet de loi rendra également obligatoire la vaccination des personnels soignants et non soignants des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite, sapeurs pompiers, de certains militaires, ainsi que pour les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile.

Ils auront jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner, sous peine de ne plus ni pouvoir travailler ni être payés.

À voir également sur Le HuffPost: Cafés, cinés, trains… La liste des lieux où le pass sanitaire sera demandé



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More