Pass sanitaire: pour les femmes enceintes, le gouvernement promet des assouplissements

0 2


Viktorcvetkovic via Getty Images

Le gouvernement promet des assouplissements pour le pass sanitaire des femmes enceintes (photo d’illustration).

CORONAVIRUS – Un peu de souplesse en vue. Interrogé ce lundi 19 juillet sur franceinfo, Gabriel Attal a laissé entendre que les femmes enceintes de moins de trois mois, qui sont dans l’impossibilité de se faire vacciner, ne seraient pas pénalisées par l’extension du pass sanitaire en août.  

“Evidemment qu’on tiendra compte de ces situations particulières” a souligné le porte parole du gouvernement. Pour rappel, les autorités sanitaires ne recommandent la vaccination aux femmes enceintes qu’à partir du deuxième trimestre de grossesse, faute d’essais cliniques suffisants avant les trois premiers mois. 

Problème, un certain nombre de Françaises en début de grossesse n’ont pas eu le temps de se faire vacciner, et sont ainsi dans l’impossibilité d’avoir un pass sanitaire avant la généralisation de ce dernier, prévue en août.

“Des précisions seront données dans les prochains jours pour qu’une femme enceinte de moins de 3 mois n’ait pas à faire des tests tous les deux jours”, a  assuré Gabriel Attal. 

Projet de loi en cours

Cette mesure éviterait à toutes les femmes enceintes de moins de trois mois de devoir faire des tests à n’en plus finir, ne serait-ce que pour se rendre dans les hôpitaux pour consulter des sages-femmes ou des gynécologues.

Le projet de loi portant sur les nouvelles restrictions annoncées par le président de la République le 12 juillet est présenté en conseil des ministres ce lundi 19 juillet, avant son examen au Parlement en vue d’une adoption définitive en fin de semaine.

Les mesures fortes de ce texte concernent la vaccination obligatoire pour les soignants, un isolement d’une durée de 10 jours pour les personnes testées positives et donc l’extension du pass sanitaire -prouvant qu’on est entièrement vacciné, en possession d’un test négatif récent ou immunisé- pour pouvoir accéder aux lieux de loisirs et de culture accueillant plus de 50 personnes, puis pour les restaurants, les centres commerciaux ou encore les transports.

 

À voir également sur Le HuffPost: Vaccin obligatoire pour tous? Élus de gauche comme de droite ont des arguments contre 



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More