plus de 55 milliards FCFA pour la création de contenus sur les Noirs

0 4



YouTube va proposer aux artistes et créateurs américains, brésiliens, kényans, sud-africains et nigérians des investissements issus de son fonds de 100 millions de dollars (55,6 milliards FCFA) nommé Black Voices Fund. Le fonds, qui pourrait s’élargir à d’autres pays, veut servir de vitrine aux histoires noires, durant les trois prochaines années.

Ce fonds aurait été lancé pour soutenir les artistes noirs et les créateurs de contenus. Il vise à promouvoir leur travail sur YouTube, au cours des trois prochaines années. Cette année, « Black Voices Fund » va ainsi financer prioritairement des créateurs de contenus aux États-Unis, au Brésil, au Kenya, au Nigeria et en Afrique du Sud.

Le site web d’hébergement de vidéos et média social YouTube cherche néanmoins à élargir cette opportunité à d’autres pays. La plateforme de streaming vidéo précise que « Black Voices Fund » investirait dans l’intention de présenter des récits innovants, qui mettent l’accent sur  «la puissance intellectuelle, l’authenticité, la dignité […] » des Noirs.

Malik Ducard

Malik Ducard, vice-président de YouTube, a fait savoir que « la course n’a jamais été une question facile à aborder… Sur YouTube, nous avons une formidable opportunité et responsabilité de contribuer, de manière significative, à ces conversations sur la justice raciale. Grâce à notre fonds de contenu de 100 millions de dollars (55,6 milliards FCFA) et à d’autres initiatives, nous poursuivons l’important travail d’amplification des voix noires, faisant de YouTube un meilleur endroit pour les créateurs noirs, éduquant les gens sur la diversité de l’expérience noire et centrant les Noirs comme leurs propres messagers de leurs histoires ».

Pour YouTube, ce n’est qu’en prenant position contre ceux qui tentent d’intimider et de harceler que l’entreprise se rapproche réellement de la réalisation de sa mission.



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More