première comparution de Félicien Kabuga

0 9


Félicien Kabuga a comparu, ce mercredi, devant un juge du Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux (MTPI) à La Haye. Il plaidera non coupable.

C’est en fauteuil roulant, une bonne partie du visage caché par masque de protection anti-Covid-19, que l’ancien homme d’affaires rwandais, Félicien Kabuga, a comparu, ce mercredi 11 novembre 2020, devant le juge, Iain Bonomy, du Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux à La Haye. Après la lecture, par le greffier, du document de vingt pages faisant le point sur les sept chefs d’accusation qui pèsent contre lui, le vieil homme âgé de 87 ans, selon ses propos, a préféré ne pas répondre. Il plaidera donc non coupable, conformément au souhait exprimé par son avocat, Me Emmanuel Altit.

Pour le juge, « la réalité de l’affaire doit commencer et se terminer dans les délais les plus courts, pour des raisons évidentes à tout un chacun de nous ».
Le procureur, Serge Brammertz, est dans la même dynamique : « Nous allons resserrer les charges en fonction de nos enquêtes, et mettre à jour ce dossier », a-t-il laissé entendre.
Mais à la pratique, les choses ne seront pas simples, et ça, le procureur en est bien conscient. Il s’agira de recueillir les dépositions des témoins, d’amender les accusations, avant de transmettre tout le dossier à la défense.

Toute une panoplie de démarches pour lesquelles une équipe composée d’une dizaine de personnes – des traducteurs, des procureurs et des enquêteurs – est déjà à pied d’œuvre, à Kigali. En tenant compte de tous ces éléments, le procureur a proposé le 21 juillet 2021 comme date de démarrage du procès.

Pour rappel, Félicien Kabuga est accusé de « génocide », « complicité de génocide », « incitation à commettre le génocide » et « crimes contre l’humanité », entre autres.

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More