Présidentielle 2022: Macron n’est pas encore en campagne mais a déjà ses objets dérivés

0 10


Capture d’écran de la boutique en ligne des Jeunes avec Macron

Présidentielle 2022: Macron n’est pas encore en campagne mais a déjà ses objets dérivés

POLITIQUE – Après celle de l’Elysée, voici venue la boutique des “JAM” (Jeunes avec Macron). Le mouvement de jeunesse de LREM lance ce mercredi 21 juillet sa boutique en ligne de produits dérivés à l’effigie du président de la République, à moins d’un an de l’élection présidentielle, et alors même que l’intéressé ne s’est pas encore déclaré officiellement candidat.

Les supporteurs d’Emmanuel Macron pourront y trouver un large choix de produits, parmi lesquels ce “bestseller de l’été”, “parfait pour décapsuler toute boisson gazeuse ou houblonnée, avant ou après un tractage”:

Capture d’écran de la boutique en ligne des Jeunes avec Macron

Décapsuleur Emmanuel Macron

On retrouve aussi un maillot “forever JAM” avec le portrait stylisé du président dans ses années lycée, qui serait “déjà en cours de réassort, car un certain E.M a épuisé les premiers stocks”, écrit le mouvement avec une certaine autodérision. Brigitte Macron n’est pas non plus en reste avec un maillot dédié mais aussi des chaussettes.

 

Des produits “Made in Europe”

Pratique en ces temps de télétravail généralisé, un “cache-webcam” représentant les yeux du président est également en vente, car “on a tous besoin d’un peu d’intimité”. Clin d’œil assumé, on trouve aussi une paire de chaussettes “gauche-droite” flanquées d’un “en même temps”.

 

Chez les JAM, on se targue du “Made in Europe”: Portugal, Italie, Belgique ou Bulgarie. “On a refusé tout produit en dehors de l’Union européenne” insiste Ambroise Méjan, le délégué général du mouvement, contacté par Le HuffPost. Seuls le décapsuleur et le brodage sont faits en France. 

On y trouve également de faux commentaires humoristiques, comme celui d’un certain “Emmanuel M.” qui fait savoir que “Brigitte adore son nouveau tee-shirt’, mais également de “Jean-Luc M.” qui semble avoir trouvé sa nouvelle taille: “le L comme Libéral ne me va pas d’habitude, mais après essayage, c’est quasiment du sur-mesure”. François B. apprécie quant à lui les “super produits” même s’il “manque juste un tee-shirt sur la proportionnelle”.

Ces petits traits d’humour font rire jaune certains, notamment au MoDem:  “En même temps, ça aurait été bizarre de faire imprimer des t-shirts avec une promesse de campagne non tenue”, grincent les Jeunes démocrates, en référence à l’engagement du candidat Macron (enterré depuis) d’instaurer une dose de proportionnelle aux élections législatives.

 

“Ce n’est pas une boutique de campagne présidentielle”

Le jeune président des JAM tient à préciser que “ce n’est pas une boutique de campagne présidentielle, elle n’est pas prévue pour l’élection. C’est un projet mûri depuis une année, on a pris le temps et il se trouve que la séquence estivale se prête bien”. “On fait toujours tout de manière indépendante, il n’y a eu aucune validation nécessaire de la part du parti” assure-t-il. 

Le communiqué de presse dédié indique pourtant que les JAM sont “le premier mouvement de jeunesse à dévoiler sa boutique en ligne et premier mouvement politique à avoir réalisé des articles en amont de la campagne” pour 2022.

“Novateurs, précurseurs, originaux, différents, insouciants, impertinents” : du côté de l’équipe, on ne manque pas d’adjectifs pour vanter ces objets “décalés”, “sortant du cadre “corporate”. “On voulait changer un peu de ce que l’on a l’habitude de voir dans les boutiques des autres partis, avoir autre chose qu’un mug avec un slogan (…) on en avait marre des trucs un peu classiques”, explique Ambroise Méjean. 

Un humour censé permettre de “toucher à un public un peu différent, y compris des gens éloignés de la politique. Nos articles ont pour but de toucher l’ensemble de la jeunesse. C’est pour cette raison que notre boutique en ligne et accessible à tous”, selon le patron des jeunesses macronistes.

Ce ton léger assumé tranche dans une séquence politique grave, entre recrudescence de l’épidémie de coronavirus à cause du variant Delta et oppositions à l’extension du pass sanitaire examinée à l’Assemblée nationale.  

A voir également sur Le HuffPost: La France face à une hausse inédite des cas de Covid-19, alerte Olivier Véran.



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More