Selon André Michel, Jovenel Moïse est un impediment à l’organisation des élections

0 7


“Jovenel Moïse est un obstacle à l’organisation des élections”,dixit André Michel, en réponse au Département d’État Américain

La dernière place du Département d’Etat Américain exigeant l’organisation d’élections dans le pays au cours de l’année 2021 proceed de susciter des réactions au sein de l’opposition politique qui ne jure que par le départ du président de la République et l’set up d’un gouvernement de transition dite de rupture.

Dans un texte acheminé à la rédaction de Juno7, l’avocat André Michel, porte-parole du Secteur Démocratique et Populaire répond au Département d’Etat Américain en lui expliquant que la présence inconstitutionnelle et illégitime de Jovenel Moise au pouvoir est le principal impediment à l’organisation des élections en Haïti.

“Il est clair que le Gouvernement illégitime et de facto en place n’est pas en mesure de conduire le pays dans un processus électoral crédible, d’autant plus que tous les secteurs organisés de la société civile se sont déjà prononcés pour exprimer leur refus de participer aux élections dans les conditions actuelles”,écrit le militant politique.

Advertisement. Scroll to proceed studying.

Pour étayer sa thèse, l’homme de loi s’appuie sur le fait que seulement 2.8 hundreds of thousands de cartes électorales sont fabriquées sur une inhabitants électorale de 7 hundreds of thousands de personnes. En outre, André Michel brandit la gangstérisation du Pays et la mise en place unilatérale d’un Conseil électoral provisoire comme autres obstacles à l’organisation des joutes électorales.

“La Communauté internationale ne peut pas apporter son soutien technique et financier à un processus électoral dans le contexte actuel. Seul un Gouvernement de Transition équilibré, légitime, respectable et respecté, constitué de personnalités crédibles et honnêtes, pourra faciliter le retour à l’ordre constitutionnel et démocratique, interrompu en Haïti depuis le 20 Janvier 2020 avec le dysfonctionnement du parlement”, poursuit Me André Michel, Porte-parole du Secteur Démocratique et Populaire ajoutant que si la communauté internationale veut effectivement des élections en Haïti, elle doit encadrer le processus de mise en place d’une transition.

En savoir plus:

Attaque armée contre un bus assurant le trajet Port-au-Prince-Santo Domingo: 4 blessés dont 2 graves

Advertisement. Scroll to proceed studying.



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More