Sénégal, Maladie des pêcheurs à Thiaroye : le mystère percé ?

0 10


La maladie mystérieuse dont sont atteints des centaines de pêcheurs de différentes régions du Sénégal, semble avoir une explication, qui n serait ni d’ordre toxique, encore loin viral. Quelle pourrait en être la cause ? Les détails.

Une maladie mystérieuse est apparue, depuis quelques jours, chez des pêcheurs à Thiaroye-sur-Mer, une banlieue dakaroise, et s’est propagée à d’autres localités du Sénégal, déclenchant une panique dans tous les villages de pêcheurs. Alors que des centaines, voire un millier de personnes souffrent d’atteintes, notamment dermiques, liées à la maladie, les autorités sanitaires ont rassuré, indiquant que la source n’est pas virale.

Alors que des spécialistes évoquent une origine toxique, demandant à ce que les recherches soient orientées vers les filets des pêcheurs, un médecin sénégalais semble avoir percé le mystère de cette… mystérieuse maladie. D’après la blouse blanche qui a été accrochée pat le journal en ligne Seneweb, les pêcheurs seraient atteints de Varicelle.

« La varicelle est une maladie contagieuse due au virus de la varicelle. On ne l’attrape qu’une seule fois dans sa vie, après on acquiert une immunité… Sa contamination est très rapide. C’est pour cela que dans les villages de pêcheurs où on observe une grande promiscuité, cela peut paraître logique que la maladie touche autant de personnes en si peu de temps », a indiqué la blouse blanche.

« Le traitement est juste symptomatique avec des antiseptiques pour se laver et aussi des antihistaminiques pour arrêter les démangeaisons. Par moments, pour éviter la surinfection bactérienne, on peut ajouter des antibiotiques. Ce traitement porte ses fruits deux voire trois semaines après », poursuit le médecin.

« La varicelle de l’enfant est moins sévère que celle de l’adulte. C’est-à-dire plus on tarde à faire sa varicelle, plus on a de chances de faire une varicelle assez sévère comme ce que nous voyons actuellement chez ces jeunes adultes pêcheurs. On devrait les isoler, leur donner un traitement symptomatique, et attendre la guérison spontanée… », conclut-il.

A noter que cette mystérieuse maladie s’est très rapidement propagée chez les pêcheurs de Thiaroye-sur-mer. De soixante cas, ce sont quelque deux cents personnes qui ont été touchées en moins de quarante-huit heures, poussant les autorités sanitaires à déployer les gros moyens, pour tenter de circonscrire la maladie. Les cas graves avaient très vite été pris en charge.

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More