Thandiwe Newton, star de “Westworld”, veut que l’on utilise son vrai prénom

0 3


Jeff Kravitz through Getty Images

Thandiwe Newton, star de “Westworld”, veut que l’on utilise son vrai prénom (picture prise à Hollywood lors d’une conférence sur Wesworld en mars 2020)

CULTURE – Thandie Newton ne s’appelle pas Thandie Newton mais Thandiwe Newton. Certes, il n’y a qu’une lettre de différence, mais sa réapparition en dit lengthy de l’engagement et des valeurs de l’actrice britannique, particulièrement connue pour son rôle dans la série “WestWorld”.

Thandiwe Newton incarne le personnage de “Maeve Millay” dans la série à succès de HBO. Mais dans le générique, aussi bien que sur le site de la chaîne américaine, son nom est erroné: il est écrit “Thandie Newton”, une faute que l’on retrouve sur l’intégralité des autres productions auxquelles elle a participé: Mission inconceivable II, Collision… 

 

HBO

Sur le web site de “Westworld”, il est écrit “Thandie Newton” et pas “Thandiwe Newton”

 

À l’event d’un portrait dans le Vogue britannique du mois d’avril, l’actrice de 48 ans est income sur les origines de cette faute qui n’en est pas une. La disparition du “w” dans son prénom est en réalité une preuve du racisme et des difficultés d’intégration qu’elle a rencontrées dès sa jeunesse. 

D’origine zimbabwéenne (et princière) par sa mère et britannique par son père, Thandiwe Newton a été scolarisée dans sa jeunesse dans une école catholique anglaise conservatrice. L’établissement est “dirigé par des nonnes sans joie” et Thandiwe Newton est “renvoyée d’un cours de photographie parce qu’elle portait des tresses” raconte Vogue. C’est aussi là que le “w” de son prénom sera peu à peu “avalé, dissimulé loin des yeux et des oreilles, dans un espoir dérisoire de la faire se sentir moins différente”, écrit le journal britannique. 

“C’est mon nom. Ça l’a toujours été”

Ces comportements humiliants, Thandiwe Newton va les rencontrer à plusieurs reprises au fil de sa carrière: emprise psychologique à ses débuts, abus sexuels, sexisme, racisme… Elle n’hésite pas à les dénoncer, quitte à devoir renoncer à certains rôles qui ne correspondent pas à ses valeurs: “J’ai un sixième sens pour les abus et ceux qui abusent. C’est, je crois, la raison pour laquelle j’ai beaucoup été rejetée à Hollywood”, explique-t-elle à Vogue.

Et d’ajouter: “Je ne suis plus à louer. Je ne vais pas raconter une histoire ou dire certains mots si je ne pense pas qu’ils pourraient venir de moi.” 

Dorénavant, l’actrice entend bien faire écrire correctement son nom dans toutes les productions auxquelles elle participera: Thandiwe, avec un “w”, qui signifie “Aimée” dans la langue de la tribu de sa mère. “C’est mon nom. Ça l’a toujours été. Je reprends ce qui est à moi.”

À voir également sur Le HuffPost: Meurtre de George Floyd: avant le procès, ses proches s’agenouillent 8 minutes 46 secondes



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More