Tops/Flops Angleterre-Écosse : Un milieu écossais à la hauteur, Harry Kane très émoussé

0 4


Le match valeureux du milieu écossais, la condition physique inquiétante de Kane et l’animation offensive anglaise en berne… Retrouvez les Tops et les Flops de ce match entre l’Angleterre et l’Écosse (0-0).

Tops

Le milieu écossais, valeureux et tactiquement supérieur
D’abord un peu débordé par la supériorité technique des Anglais, le milieu à trois écossais est parvenu à trouver son rythme. Alliant une bonne intensité physique, sans tomber dans l’exagération, et une propension intéressante à la conservation, l’entrejeu des visiteurs a parfois fait déjouer l’adversaire. Rarement impressionnant, ce milieu a longtemps dominé tactiquement les Anglais qui ont déjoué dans ce secteur de jeu. Les Ecossais se sont battus avec leurs armes et ont obtenu ce qu’ils voulaient.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs



Mason Mount, de bonnes idées et de la justesse
Le milieu de Chelsea plutôt bien embrassé son rôle de meneur de jeu, même si ça n’a clairement pas été le plus grand match de sa carrière. Mason Mount a été bon ce vendredi soir sur la pelouse londonienne, à quelques kilomètres de Stamford Bridge. Il a fluidifié le jeu anglais et a créé des brèches dans la très compacte défense adverse. Ses attaquants n’ont pas toujours bonifié ses ouvertures, pourtant intéressantes. Toujours juste techniquement et dans ses choix, certains de ses coéquipiers auraient dû s’en inspirer, et l’Angleterre n’aurait peut-être pas autant eu de mal face au voisin écossais. Il a moins brillé en seconde période, mais reste un des meilleurs Anglais ayant foulé la pelouse.

Flops

Harry Kane, dans le dur physiquement
Bis-repetita. Comme face à la Croatie, le capitaine des Three Lions a livré une performance très moyenne contre les Écossais. Si le poste de numéro 9 ne requiert pas forcément de toucher des dizaines et des dizaines de ballons par match, Harry Kane a, lui, l’habitude de participer au jeu. Il n’a touché que très peu de ballons et n’a vraiment pas bonifié le peu qu’il a pu manipuler. Il a été imprécis techniquement et a semblé pêcher physiquement, comme lors du premier match. A-t-il du mal à digérer cette saison avec Tottenham ou traîne-t-il un pépin physique ? Ses prestations ne sont pas rassurantes alors que l’Angleterre aura absolument besoin de son buteur si elle veut avoir une chance de soulever le trophée le 11 juillet prochain, à Wembley.

Les attaques anglaises, trop prévisibles
Harry Kane a bien paru le plus faible physiquement mais l’ensemble de l’équipe anglaise a semblé rapidement émoussée. Ou alors sans idée. Si Mount a tenté des choses, les attaques locales ont été stéréotypées et surtout très statiques. Ils ont parfois eu de bonnes phases de possession devant la surface écossaise mais n’ont finalement eu que très peu d’occasions (un seul tir cadré). Une copie offensive décevante et surtout inquiétante pour l’un des prétendants à la victoire finale. L’intensité ridicule du contre-pressing anglais lors des pertes de balles est révélatrice d’une condition physique plutôt mauvaise.



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More