Toulouse inaugure Kyanos, un aspirateur de Co2 qui dépollue autant que 100 arbres

0 24


Toulouse inaugure Kyanos, un aspirateur de Co2 qui dépollue autant que 100 arbres

Sa forme laisse perplexe, mais pas son efficacité pour purifier l’atmosphère.

Des algues dans un tronc. Une curieuse boîte en métal de 5 mètres de haut d’où s’échappent des plantes et de curieuses antennes. En vérité, ce qui pourrait être pris pour une nouvelle œuvre d’art urbain est une cuve qui renferme des algues. Celles-ci se nourrissent de dioxyde de carbone qu’elles puisent dans l’air et rejettent de l’oxygène. Ce qui fait de ces micro-organismes… un puissant épurateur atmosphérique pour dépolluer l’air de nos villes.

1 tonne de CO2 avalée. Chacun de ces étranges arbres à algues peut absorber 200 000 mètres cubes d’air pollué par an, soit 1 tonne de CO2. C’est autant qu’une forêt de 100 arbres selon ses créateurs. On le doit à la startup toulousaine, Kyanos qui peaufine ses prototypes depuis 2016.  Une première version en forme de colonne Morris avait été présentée à Paris. Cette fois-ci, cet « arbre dépolluant » a été installé en son pays natal : au cœur de Toulouse, sur les les allées Jean-Jaurès, mi-septembre.

La métropole a lancé un test jusqu’au printemps 2021 à l’issue duquel elle décidera de répéter l’introduction ailleurs. D’ici là, les branches blanches sur le toit fleuriront de petits panneaux photovoltaïques et de divers capteurs. Qu’on se le dise, à Toulouse, le printemps aura de l’avance cette année.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘2281520862105623’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More