un investissement de plus de 11 milliards dans les mines

0 5


TechMet, une société minière basée au Royaume-Uni, déploiera plus de capitaux d’une valeur de 20 millions de dollars (plus de 11 milliards FCFA) dans ses opérations au Rwanda, au cours des deux prochaines années, a déclaré Brian Menell, directeur général de la société.

Homme d’affaires sud-africain renommé dans les secteurs minier, pétrolier et gazier et bancaire, entre autres, Brian Menell l’a annoncé lors d’une conférence de presse virtuelle avant l’Africa Mining Forum. Tinco, une entreprise locale qui exploite des concessions minières d’étain et de tungstène à Rutongo et Nyakabingo dans le district de Rulindo, est l’une de ses filiales. « Nous avons un plan en tant que TechMet au Rwanda, pour investir plus de 20 millions de dollars (plus de 11 milliards FCFA), au cours des deux prochaines années et demie, dans l’expansion des mines d’étain et de tungstène, qui font déjà partie de notre portefeuille avec Tinco », a déclaré Menell.

Le gouvernement américain a récemment annoncé un investissement de 25 millions de dollars (13,8 milliards FCFA) dans TechMet, dont l’utilisation se concentrera principalement sur l’expansion des projets de nickel et de cobalt au Brésil. « Ce financement n’est pas principalement axé sur notre projet au Rwanda, cependant, il libèrera d’autres ressources à déployer au Rwanda », a-t-il noté lors d’un point de presse en prévision du Forum minier africain, qui débutera la semaine prochaine.

L’Office rwandais des mines, du pétrole et du gaz (RMB) s’est félicité de cette expansion. « L’annonce de TechMet est une très bonne nouvelle. J’attends avec impatience qu’ils concluent rapidement leurs nouveaux accords avec RDB (Rwanda Development Board), afin que nous puissions commencer à travailler avec eux pour développer à nouveau Rutongo Mines, Nyakabingo et d’autres nouvelles initiatives conjointes », a déclaré Francis Gatare, directeur général du conseil.

En ce qui concerne le domaine au potentiel lithium très intéressant et potentiellement important, Menell a souligné que son entreprise « déploiera d’importants capitaux significatifs à Tinco dans le développement de ces projets, dans les années à venir ». Tinco est actuellement en négociations avec le gouvernement rwandais pour réviser ses opérations au Rwanda et obtenir un accord de partage d’achat des principaux blocs miniers industriels, dans la province du Nord.

L’investisseur et le gouvernement Paul Kagame sont dans une impasse de quatre ans sur l’accord, ce qui les a vus perdre plus de 2000 tonnes, au cours des quatre dernières années entre 2016 et maintenant. Cependant, la situation changera probablement si les négociations se déroulent comme prévu, peut-être avant la fin de l’année 2020.

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More