Une architecte fabrique des briques à partir de vieux vêtements recyclés

0 2

Clarisse Merlet était étudiante en école d’structure lorsqu’elle s’est alarmée des déchets textiles créés chaque année en France. On estime qu’environ 4 hundreds of thousands de tonnes de vieux vêtements finissent à la poubelle chaque année, et la France ne recycle qu’un tiers de ces textiles.

Parallèlement, Merlet était consciente de la diminution des ressources naturelles et des nombreux déchets inhérents à l’industrie de la building. Elle s’est dit qu’il y avait sûrement une meilleure façon de réduire l’impact environnemental des ressources déjà extraites. Elle a alors eu l’idée de FabBRICK, son entreprise primée qui fabrique des briques décoratives et isolantes à partir de vieux vêtements recyclés.

Les briques sont constituées de vieux vêtements recyclés déchiquetés, que Merlet achète pré-broyés à un fournisseur en Normandie.

Chaque brique utilise l’équivalent de deux à trois T-shirts, et toutes les matières peuvent être utilisées : coton, PVC, polyester, élasthane … Les chutes sont mélangées à une colle écologique que Merlet a elle-même développée, puis elles sont pressées dans un moule. Les briques humides sont retirées du moule et mises à sécher pendant deux semaines avant d’être utilisées.

Ces briques résistent au feu et à l’humidité et constituent un glorious isolant thermique et acoustique. Les briques, qui peuvent être commandées en quatre tailles différentes, sont utilisées pour fabriquer des meubles comme des lampes, des tables, des tabourets, and so on.

D’après le website Internet de l’entreprise: « Chez FabBRICK toutes nos créations sont pensées et réalisées artisanalement dans nos ateliers en plein coeur de Paris. Depuis notre création, fin 2018, nous avons déjà produit plus de 40 000 briques soit 12 tonnes de textiles recyclés. »

Le procédé séduit de nombreuses entreprises automotive FabBRICK peut personnaliser la couleur des murs avec les vêtements que l’entreprise souhaite recycler.

L’entreprise est encore petite et assez récente, mais c’est une excellente façon de réduire l’influence environnemental des vieux vêtements trop abîmés pour être réutilisés. Tellement de vêtements finissent à la poubelle dans le monde, il est parfaitement logique d’utiliser tout ce coton, cette laine, ce polyester et plus encore de manière à prolonger leur vie et à remplacer d’autres matériaux qui devraient être extraits de la Terre.

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More