Une messe contre l’insécurité chantée par tous les évêques en l’église Saint-Pierre – JUNO7

0 16


Une messe contre l’insécurité célébrée par les évêques d’Haiti en l’église Saint-Pierre de Pétion-Ville.

Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

Port-au-Prince , Haïti .- A l’initiative de la Conférence des Évêques (CEH) et de la Conférence Haïtienne des Religieux(CHR), les évêques d’Haiti ont célèbré ce jeudi une messe spéciale à l’église Saint Pierre de Pétion-Ville à midi sonnant en vue de protester contre les actes ignobles d’insécurité commis avec une fréquence quasi quotidienne sur la inhabitants.

Cette même messe contre l’insécurité est chantée simultanément dans les dix diocèses du pays et dans certaines églises catholiques se trouvant aux États-Unis, au Canada et en France. Selon le mot d’ordre, toutes les establishments catholiques ont suspendu leurs activités au cours de cette journée et les cloches des églises ont résonné comme un son de révolte à travers le pays.

Une messe contre l'insécurité chantée par tous les évêques en l'église Saint-Pierre

Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

Cette célébration eucharistique a permis aux évêques catholiques d’implorer la grâce de Dieu sur le pays et son aide pour la transformation des cœurs. Elle se veut un appel au secours adressé au créateur contre les forces de la mort qui menacent l’existence du peuple haïtien, explique Monseigneur Launay Saturné, président de la conférence des évêques d’Haïti, dans son homélie de circonstance.

“C’est avec beaucoup d’indignations et un sentiment de révolte que nous, évêques catholiques, constatons ce qui se passe dans le pays. Les bandits kidnappent des personnes issues de tous les secteurs de la vie nationale. L’argent versé par les familles n’empêche pas aux ravisseurs d’ôter la vie aux otages comme bon leur semble”,regrette Monseigneur Launay Saturné, évêque du Cap-Haitien.

Une fin de cérémonie religieuse perturbée

La célébration eucharistique spéciale de ce jeudi à laquelle ont participé des religieux, des militants politiques, de droits humains et des personnalités du monde des affaires, s’est terminée sous une be aware de pressure. Des hommes armés identifiés comme étant des brokers de la Police Nationale d’Haïti ont fait utilization de gaz lacrymogène dans les parages de l’église Saint-Pierre. Ce qui a créé une state of affairs de panique à Pétion-Ville.

Une messe contre l'insécurité chantée par tous les évêques en l'église Saint-Pierre

Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

Selon le constat de nos reporters, plusieurs blessés ont été enregistrés. Des fidèles et mêmes des curieux sont tombés en syncope sous l’effet du gaz lacrymogène. Des victimes ont été transportées à l’hôpital.

La scène fait pitié, des militants révoltés

Participant à cette célébration eucharistique à l’instar de Réginald Boulos et Pierre Espérance, Me André Michel, opposant farouche au régime PHTK, accuse le pouvoir en place d’être l’auteur de ce qui s’est passé.

“Ce qui s’est passé aujourd’hui montre clairement qu’aucune négociation n’est possible avec PHTK qui, pendant ces dix dernières années, a fini par détruire les fondements du pays. Jovenel Moïse doit quitter le pouvoir le plus vite que possible”,martèle le porte-parole du Secteur Démocratique et Populaire qui invite la inhabitants à la révolte en vue de renverser Jovenel Moïse.

Plusieurs entreprises ont fermé leurs portes

Une messe contre l'insécurité chantée par tous les évêques en l'église Saint-Pierre

Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

En solidarité à l’initiative annoncée depuis plus de 24 heures par l’église catholique pour dénoncer le kidnapping, la majorité des entreprises privées ont fermé boutique ce jeudi. Le mot d’ordre à été donné la veille par les associations des chambres de commerce du secteur privé des affaires. De fait, les magasins, les stations companies, les supermarchés, les banques commerciales à l’exception de la Banque Nationale de Crédit, n’ont pas fonctionné ce jeudi. De même pour les écoles catholiques et protestantes ainsi que les écoles privées.

Il faut souligner que la capitale haïtienne a connu une journée sans grandes activités à trigger du dysfonctionnement quasi-total des entreprises privées, le transport en commun a fonctionné au ralentit.

En savoir plus:

Le barreau de Port-au-Prince insiste sur la nécessité d’un accord sur la levée de la grève



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More