Une organisation syndicale qualifie l’assassinat de Jovenel Moïse de coup contre la démocratie – Vant Bèf Info

0 5


Le Front unifié des transporteurs et des travailleurs d’Haïti ( FUTRAH) exprime ses regrets suite à l’assassinat du Président Jovenel Moïse dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021. Le FUTRAH souhaite que les vrais auteurs de ce crime qui, selon eux, est un coup contre la démocratie soient identifiés.

Port-au-Prince, le 21 juillet 2021.- Le comité exécutif du Front unifié des transporteurs et des travailleurs d’Haïti (FUTRAH) dit constater avec étonnement qu’après plus de 12 jours, l’assassinat du Président Jovenel Moïse reste un énigme dont on n’a pas encore trouvé la clé.

Selon les responsables du Front, « cet acte odieux et scandaleux s’apparente à un coup d’État qui a mal tourné, et l’enquête qui s’en est suivie, un mauvais film de série B. Soient des mercenaires Colombiens, des informateurs de la FBI et de la DEA, ont assassiné le président Moïse et ils n’ont pas agi pour leur compte ».

Ils disent croire que le crime doit avoir un ou des commanditaires, des criminels à cravate, des institutions obscures, voire des pays. D’ailleurs, ils s’interrogent sur le fait que les mercenaires n’aient fait face à aucune résistance de la part des agents des corps spécialisés qui sont payés pour assurer la sécurité du Président.

Le comité exécutif du Front unifié des transporteurs et des travailleurs d’Haïti (FUTRAH) dit souhaiter que les vrais auteurs de ce crime qualifié comme un coup contre la démocratie et une atteinte à la vie et à la dignité humaine soient identifiés et qu’ils soient punis selon la loi.

Vant Bèf Info (VBI)



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More