USA-Élections : Le directeur de la section des crimes électoraux Richard Pilger annonce sa démission – JUNO7

0 70


Jac

Le principal procureur chargé des crimes électoraux au ministère de la Justice, Richard Pilger, démissionne en signe de protestation après que le procureur général William Barr a demandé aux avocats fédéraux d’enquêter sur les allégations non étayées d’irrégularités de vote.

Washington, États-Unis.- Le principal procureur chargé des crimes électoraux du ministère de la Justice a démissionné le lundi 9 novembre 2020 en signe de protestation après que le procureur général William Barr a déclaré aux procureurs fédéraux qu’ils devraient examiner les allégations d’irrégularités de vote avant que les États ne procèdent à la certification des résultats dans les semaines à venir.

Il a déclaré à ses collègues dans un courrier électronique que le procureur général publiait “une nouvelle politique importante abrogeant la politique de non-ingérence vieille de 40 ans pour les enquêtes sur la fraude électorale avant que les élections ne deviennent certifiées et incontestées.

Toutefois, l’e-mail de démission de Richard Pilger n’a pas précisé s’il prévoyait de rester dans le département à un autre titre. La note de service indique que William Barr a dit aux procureurs qu’ils pouvaient entreprendre des démarches d’enquête, comme interroger des témoins pendant une période où ils auraient normalement besoin de l’autorisation de la section des crimes électoraux pour procéder de la sorte.

Innee Beauty ParlourInnee Beauty Parlour

William Barr n’a fourni aucune indication que le ministère américain de la Justice avait fourni des preuves pour étayer les allégations de fraude massive de Donald Trump lors des élections du 3 novembre dernier. Le procureur général William Barr a soutenu les allégations non fondées de Donald Trump concernant la fraude électorale, et cette dernière décision intervient à un moment incroyablement tendu et pourrait enflammer une transition déjà tendue.

La lettre de William Barr aux procureurs fédéraux a brisé un silence de plusieurs jours qui a été gênant alors que Donald Trump et ses avocats de campagne ont tenu des conférences de presse et intenté des poursuites judiciaires qui étaient dépourvues de toute preuve de fraude généralisée. Donald Trump affirme que les irrégularités de vote expliquent pourquoi il est en retard dans les États dont il aurait besoin pour gagner la réélection et a refusé de concéder sa défaite au président élu Joe Biden.

William Barr a été décrit par certains responsables de la justice américaine comme obsédé par l’idée de fraude électorale ces dernières semaines. Il s’est enquis à plusieurs reprises des efforts déployés par les procureurs pour rechercher des signes de fraude, selon des responsables de la justice. Il a également posé des questions sur la possibilité d’envoyer des agents fédéraux dans les bureaux de vote, bien qu’il ait été informé que la loi fédérale interdisait d’envoyer des agents fédéraux armés pour garder les bureaux de vote.

En savoir plus :

Le président péruvien destitué par le parlement sur fond d’accusation de pot-de-vin

MG300MG300

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src=”https://connect.facebook.net/en_US/sdk.js#xfbml=1&appId=249643311490&version=v2.3″; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));



Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More