Voici votre nouveau bureau : une cabine de 9m2 pour télétravailler n’importe où

0 8

Voici votre nouveau bureau : une cabine de 9m2 pour télétravailler n’importe où

L’entreprise californienne Denizen s’est spécialisée dans une seule chose : la fabrication de mini-bureaux tout équipés à installer n’importe où pour remplacer les open offices. Une vision du futur accélérée par la pandémie Covid-19.

Au bureau n’importe où. Avant de fonder Denizen, Nick Foley travaillait pour la marque de vélo Jump. Sa mission principale était de rendre ces deux-roues en autopartage les plus confortables possible. Mais depuis quelques mois, l’Américain s’est reconverti dans un autre domaine : le télétravail.

Sa nouvelle startup se spécialise dans la fabrication de cabines individuelles de 9m2 conçues pour remplacer les bureaux de votre entreprise. Selon Denizen, celles-ci peuvent être installées quasiment n’importe où sans demander trop d’effort au niveau administratif (même si la législation varie selon les pays). Mais surtout, elles seraient la réponse parfaite à la vie d’entreprise post Covid-19 pour pérenniser le télétravail tout en offrant à ses employés un espace de travail digne de ce nom. L’objectif pour Denizen est de convaincre les entreprises d’acheter ses pods, puis de les louer aux salariés qui voudraient travailler dedans au lieu de venir au bureau. À noter qu’il est aussi possible d’acheter une cabine individuelle pour soi (le prix n’est pas indiqué sur le site).

Nomade en CDI. Il faut dire que sur le papier, le design des cabines semble réussi. Il y a aussi de grandes fenêtres (qui peuvent devenir opaques si besoin est), un bureau, un écran d’ordinateur, des enceintes, un mini-frigo, une banquette ainsi qu’un grand tableau blanc. L’entreprise insiste sur l’aspect écologique des matériaux utilisés (le bois, le métal, etc.) ainsi que sur la qualité des technologies embarquées à l’intérieur de ces bureaux imprimés en 3D. Mais quid des toilettes ou encore de la sécurité ? Des cabines comme celles-ci avec des enceintes et un ordinateur au milieu de la nature sont des proies faciles.

Denizen compare ses cabines à des téléphones mobiles ou des voitures : ce sont des objets que l’on peut produire en masse, et qui coûteraient moins cher à produire et à installer que de vrais bureaux. Comme pour les smartphones, leur vision serait, in fine, que chaque employé ait sa propre cabine pour travailler là où bon lui semble. Ou qu’il puisse en partager une près de chez lui avec d’autres personnes.

Denizen espère aussi collaborer avec les municipalités pour installer ses cabines au cœur des villes, et ainsi les proposer à la location. Une vision du futur qui peut faire froncer les sourcils : télétravailler dans 9m2, minimiser l’importance des relations humaines et décentraliser le travail peut aussi avoir des effets négatifs sur nos vies quotidiennes. Quoi qu’il en soit, les cabines de Denizen sont déjà moins déprimantes que celles installées récemment dans les Monoprix. On peut appeler ça la classe à l’Américaine. Mais a-t-on vraiment envie d’en finir avec les bureaux classiques, et passer nos journées chez nous sans checker du coude nos collègues ? 

Plus d’infos par ici.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘2281520862105623’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

Source link

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More